Comment commencer une lettre ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La première phrase d’une lettre est la plus importante ; elle doit capter l’attention. Facile à dire !

Conscient de l’enjeu, vous vous trouvez désemparé devant votre feuille : vous hésitez, vous recommencez, vous doutez encore, parfois jusqu’à renoncer à écrire. Alors, comment débloquer cette situation ? Comment trouver ces mots « qui feront la différence » ?

A défaut de recette miracle, il existe tout d’abord des formules qui permettent d’entrer en matière sans grand risque. Certes, c’est précisément parce que vous voulez éviter les lieux communs qu’il vous est difficile de trouver ces premiers mots. Mais l’emploi de phrases type peut permettre de lever le blocage. Il vous sera toujours possible d’y revenir par la suite, une fois la lettre terminée. En outre, il faut admettre que l’originalité n’est pas toujours nécessaire :

- Monsieur,

En réponse à votre courrier du 29 avril, je souhaite…

- Chère Nathalie,

Je voudrais te dire que…

- Madame,

J’ai souscrit le 3 septembre 2011 un contrat d’assurance-vie. Je suis actuellement… C’est pourquoi…

- Madame,

Je vous informe par la présente que…

Mais la difficulté de commencer une lettre est en réalité ailleurs. Si les mots vous manquent ce peut-être que vous n’avez pas pris le temps de faire le point sur le message que vous cherchez à faire passer. Vous êtes furieux, ému, soucieux, désemparé face à une situation compliquée, et il devient difficile d’aller à l’essentiel.

Il faut alors s’interroger sur ce qui motive l’écriture d’une lettre : « pour quelle raison ai-je décidé d’écrire à cette personne ? ». Cela sonne comme une évidence mais, sous l’effet de l’émotion, on peut en oublier son objectif initial et se perdre dans les détails.

Monsieur Untel vous a mal répondu au guichet ? Vous êtes fou d’amour ? Vous avez le projet de devenir laborantine ? Vous n’en pouvez plus d’être baladé de service en service ? D’accord, mais pourquoi éprouvez-vous le besoin de l’écrire ?

Demandez-vous ce que votre interlocuteur doit faire après avoir lu votre lettre… et dites-le lui :

- Je voudrais un rendez-vous / Je demande des excuses / J’estime que Monsieur Untel mérite d’être sanctionné…

- Je voudrais que tu me pardonnes / Je te propose de prendre un verre ensemble / J’aimerais que tu me comprennes…

- Je demande un entretien / Je demande la prise en charge de ma formation…

Le début de la lettre vous permet ainsi d’exprimer votre intention. Les précisions et éventuelles anecdotes viendront ensuite. Mais encore faut-il que la suite soit suffisamment attrayante pour être lue… Comment retenir l’attention de votre lecteur ? Qu’est-ce qui peut susciter son intérêt ?

Aussi douloureux que cela puisse être, il faut admettre que votre correspondant n’a a priori aucune raison de se soucier de vos états d’âme… Il lui importe davantage de savoir ce que vous pouvez lui apporter.

Peu importe à votre futur employeur que vous rêviez d’intégrer une société  « leader sur son marché » si vous n’avez pas pris la peine de cerner ses attentes. Il n’en va pas différemment dans une lettre d’amour. Le destinataire du message pourra être touché d’apprendre que vous avez perdu l’appétit, mais que savez-vous de lui ? Qu’avez-vous à lui apporter?

Une fois encore, il n’est pas toujours nécessaire de faire preuve d’originalité. Dans une lettre administrative, si vous ne réclamez rien d’autre que votre dû, il sera plus efficace d’aller directement au but. Mais de façon générale, et chaque fois qu’on veut capter l’attention du lecteur, il vaut mieux oublier le « je »pour s’attacher aux préoccupations de l’autre :

- Monsieur,

Vous recherchez une secrétaire polyvalente qui sera chargée de…

- Christophe,

Tu m’as dit lors de notre rencontre que tu aimais…

- Madame,

Vous attendez de vos stagiaires une grande rigueur associée à de bonnes qualités relationnelles…

- Monsieur,

Vous m’avez fait part de votre intention de…

En résumé, si vous peinez à écrire la première phrase de votre lettre, vous pouvez vous inspirer d’une formule du type « Vous… C’est pourquoi je… »

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »